Notre modèle de société actuel en est un…

Ce bref délire a été le premier du genre par l’hôte de ces lieux, et le voici donc présenté après légers remaniements ici. Cela reste initialement très orienté question du climat, mais cela évolue par après :p Le fond de commerce de l’hôte de ces lieux, c’est le climat, mais le but est bien de parler de notre société 😀 Aujourd’hui, l’acceptation de la réalité du réchauffement est plus importante qu’à l’époque où j’avais écris. Pour autant, pas grand’chose n’a changé, et nous restons au niveau zéro de la lutte contre ce problème. Les USA, dont je parle assez abondamment, sont un cas particulier. Chez eux, le déni facial et brut de décoffrage, même si tendant à s’atténuer, est très présent. Pour autant, la vieille Europe ne se bouge pas tellement plus. En effet, et c’est pour cela que je parachute ce pavé tel quel, ce n’est pas seulement accepter des faits, mais aussi accepter l’urgence d’agir. Et sur ce dernier point, il y a toujours déni.

Apocalypse catharsistique d’une civilisation en crise

Vaste sujet qu’est celui-ci, sur lequel je voudrais revenir encore, avec un titre bien racoleur pour mon message histoire d’être sûr qu’au moins quelqu’un arrive à cette ligne…  Je n’ai pas la vaine prétention d’écrire un bouquin, mais vu la tartine je me suis permis de mettre des titres pour s’y retrouver (dans un style un peu moins racoleur quand même 😆 )

Avant de commencer, un aveu de faiblesse, mais la traduction n’est pas mon truc. Que ceux qui ne comprennent pas l’anglais me permettent de leurs présenter humblement mes excuses

Donc, sociétés et changement du climat. On peut voir le lien entre le réchauffement et ses conséquences, un peu plus subtilement montrer nos adaptations et réactions actuelles. On peut aussi gratter un peu plus, et aller chercher dans les tripes de cette civilisation le pourquoi et le comment, même si cela ne peut que friser le hors-sujet à un moment ou à l’autre. Je voudrais pourtant continuer cette réflexion sur notre civilisation, et écrire une véritable « apocalypse catharsistique » de notre civilisation dans son sens le plus profond. Déchirer le voile, voir, pousser à la réflexion, et par la catharsis, ie la purification par la représentation dramatique, faire réagir ceux qui arriveront à me lire jusqu’au bout.

Je ne suis pas toujours neutre dans la manière dont je m’exprime, mais j’essaye toujours de rester objectif. Une des grandes caractéristiques de notre époque est son relativisme. La psycho et la socio fournissent des outils puissants pour l’étude des comportements humains, et ne dépendent pas du point de vue adopté.

(suite…)

Publicités

La crise écologique n’est pas un problème

Introduction

Sujet méconnu, et pourtant fondamental, la question de la monnaie a d’importantes implications, alors je vais tenter de vous en parler un peu.

Une courte entrevue avec Étienne Chouard :

L’argent dette, M. Chouard

Au sujet de l’argent dette.

(suite…)